Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog d' IMAGE&POESIE

"Viens te cacher…" - poème de Mahmoud Ben Jemâa, Tunisie

13 Avril 2014, 16:04pm

Publié par image.poésie

mer.jpg

Poème de Mahmoud Ben Jemâa:
Viens te cacher…

Viens te cacher dans mon cœur
Tu n’aurais pas de douleur
Je te dirais des poèmes
où mon cœur te parle et t’aime
Sa musique est une idylle
pour ton âme tout inquiète
de sentir ton corps fragile
et le temps privé de fête
Tu trouverais en toi-même
des affinités qui sèment
plaisirs sur notre chemin,
envoient rayons de lumière
dans une nuit de chagrin
Je sais :rien ne désaltère
ta soif de vivre la vie
dont tu rêves aujourd’hui
Ton âme d’adolescente,
mûrie au fil des soucis,
désire sans attente
courir, s’enivrer de joie,
danser, somnoler des fois
bercée par le bruit des vagues,
par un amour qui élague
les soucis de notre vie
Alors tu dirais au temps 
dans ce moment d’accalmie:
« cesse ton cours pour longtemps
Je préfère mon ivresse
à un éveil où l’ennui
nous taraude jour et nuit,
où le bonheur nous délaisse
après ses vaines promesses
perplexes et ébahis. »

Mahmoud Ben Jemâa
محمود بن جماعة
12/4/2014

Voir les commentaires

"Be Careful" by Ignazio Apolloni, Palermo, Italy

3 Avril 2014, 15:52pm

Publié par image.poésie

mermaids.jpg

 

 

BE CAREFUL

 

 

 

 

A Little girl was swimming in the sea as if she was a fish, better say a dolphin. Around her other babies were standing, admired, astonished of her being able to go fast like a jet. How was possible such a little baby to reach the speed of a plane, said they so much aloud you could hear them miles away. Actually there was no explanation to that sort of a miracle: unless!

 

“Unless what”? asked the nearest one.

 

“Unless what”? asked the next one.

 

Of course there was no answer. None of them had the minimum idea of what was happening and nevertheless a voice from the depth of the sea came out strong, almost terrible, such as it was the rumour of a hurricane.

“Be careful babies. Stay away from the swimming syren. She might grab and take you in the most profound part of her rein”.

 

This was enough to scare the babies who right away disappeared. Meantime I am looking for them, either to be sure they are safe or to recommend them always to listen to the grown ups, although they might be or look like dwarves.

 

Ignazio Apolloni

link

Voir les commentaires

"Demain" - poème de Mahmoud Ben Jemâa, Tunisie

29 Mars 2014, 06:23am

Publié par image.poésie

 demain

 

Poème de Mahmoud Ben Jemâa:
Demain

Quel plaisir de se sentir libre
L’aube naissante me rend ivre
Au loin j’entends la vie renaître
de sa léthargie dans la nuit
Des oiseaux remuent dans leurs nids
se préparant au long voyage
qui les amène aux beaux rivages
ornés des couleurs de l’espoir
Soudain me surprend dans le noir
un pincement de cœur furtif
Je ne sais pourquoi. L’air agite
les feuilles, se gonfle, devient vif
se mue en vent frappant les gîtes
Je me dis, pensif et craintif :
« Demain, de quoi sera-t-il fait ?»

J’ouvre les yeux tout en sueur
Les rayons du soleil s’infiltrent
par les volets de ma fenêtre
Bientôt le réveil sonne. C’est l’heure
d’aller cueillir le beau jasmin
Un jour m’attend
L’espoir renaît

Mahmoud Ben Jemâa
محمود بن جماعة
22/10/2011

Voir les commentaires

Printemps - Poème de Mahmoud Ben Jemâa, Tunisie

23 Mars 2014, 16:12pm

Publié par image.poésie

printemps-1.jpg

 

 

Printemps

 

 

Un jour de printemps, et sitôt réveillé

 j’entends de mon lit les oiseaux gazouiller,

ma femme ce matin encore assoupie

 Ils accueillent tout frais la lumière, éblouis,

voltigeant, chantant sans répit ni souci

 Ils égayent le silence de la rue

 avant le réveil des enfants et leurs cris

et leurs jeux bruyants sur la place étendue

 Le chant des oiseaux me manquait tout l’hiver :

ils désertaient tous la cité et ses arbres

flétris par le vent et atteints de torpeur

Le printemps éveille la sève et les sens,

 fait fleurir la terre endormie et l’encense,

 suscite douces rêveries et promesses

 

Mahmoud Ben Jemâa

 محمود بن جماعة

 

22/5/2008

Voir les commentaires

Bridging the Waters: An International Bilingual Poetry Anthology

22 Mars 2014, 06:37am

Publié par image.poésie




 

Date and Time: April 12, 2014, 12 noon Event Location: Elizabeth Kray Hall
POETS HOUSE, 10 River Terrace, NYC 10282 Tel: 212/431-7920
Admission: Free, including refreshments, and Open to the Public

Join Cross-CulturaCommunications and Korean Expatriate Literature in celebrating the publication Bridging the Waters: An International Bilingual Poetry Anthology (Korean, American, Other) (2013), as part of a celebration of Korean poetry in exchange with poets from all parts of the world.

 

Stanley H. Barkan, poet/publisher of Cross-Cultural Communications, and Yoon-Ho Cho, poet/publisher of Korean Expatriate literature will introduce the multilingual event, featuring many of the poets and translators included in the anthology and/or other CCC/KEL publications, reading in their original language (Arabic, Bengali, Bukusu, Bulgarian, Catalan, Dutch, German, Hebrew, Italian, Japanese, Persian, Russian, Serbian, Sicilian, Spanish, Swahili, Tungen, Turkish, Yiddish), in English and English translation, and Korean and Korean translation.

 

These include in person or *represented by other participants or just with their creative work:

 

 

AMERICAN POETS TRANSLATORS: Maria Bennett, Laura Boss, Mia Barkan Clarke, Arthur Dobrin, Kristine Doll, *John Dotson, CharleFishman,Maria Mazziotti Gillan*David Gershator, Jim Gwyn, Leigh Harrison,*WilliamHeyen, Lisa Horowitz*Carolyn Mary Kleefeld, Alyssa Lappen, *Genine Lentine, Robin Metz*Sheryl St. Germain, Dan Shapiro, *Hal Sirowitz*Neal Whitman, Bill Wolak

 

INTERNATIONAL POETS TRANSLATORS & PERFORMERS & ARTISTS:Hassanal Abdullah, *Luis Alberto Ambroggio, Fuad Attal, Rita Balmina, Mark Barkan, *Helen Bar-Lev, Sultan Catto, *Lidia Chiarelli, *Aura Christi (tr. Olimpia Iacob), David Curzon, *Isaac Goldemberg*Adel Gorgy, *Mary Gorgyy, *MahmooKarimi-Hakak, Michael Khakula, Dorcas Kiptoo, SilviaKofler, *Naoshi Koriyama, Biljana D. Obradović, Mark Polyakov, Nino Provenzano*Georgine Sanders, *Johnmichael Simon, *Marsha Solomon,*Aldo Tambellini, Peter Thabit Jones, Mindy Rinkewich, *Vantzeti Vassilev, Bissera Videnova, *Tino Villanueva

 

KOREAN-AMERICAN POETS TRANSLATORS & PERFORMERS: Chung W.Bea, Mee Soon Bae, Kwang-ryul Cho, Yoon-Ho Cho, Michelle Chung, Sang-Hee Kwak, Byoung K. ParkKyung-Nyun Kim Richards, Rachel S. Rhee, Christina Shin, Irene S. Yoon

 

This event is dedicated in memoriam to Cho Ji-hoon (1920-1968), Ko Won(1925-2008), & Leo Vroman (1915-2014).

 

The sponsors are grateful for the cooperation of Robert Turley, Director of The Korean Art Society.

 

This event is made possible in part through thePoets HousLiterarPartnerProgram

 

 

 

 



Voir les commentaires

Poème de Mahmoud Ben Jemâa, Tunisie: "Ne me quitte pas"

18 Mars 2014, 05:35am

Publié par image.poésie

coeur.jpg

Poème de Mahmoud Ben Jemâa:
Ne me quitte pas

O ma belle muse, ne me quitte pas
car j’ai si grandement besoin de toi
La vie chaque jour ne me laisse pas
sans soucis, ni regrets, ni nostalgie
J’ai peine à supporter tous mes ennuis
La grisaille, les tumultes de la rue
font de moi un être inquiet dont la vue
ne perçoit à l’horizon que poussière
s’amoncelant et couvrant la lumière
Serait-ce l’âge qui me tient ainsi
me faisant sentir que sont enfin taries
les sources d’un grand envol inédit?
Le train de vie quotidien que je mène
ne satisfait pas ma passion souveraine
de voir éclater carcans et contraintes
O ma belle muse, mon âme est atteinte
d’angoisse, de doute et de crainte
J’ai besoin d’évoquer, de dire en rimes
ce qui m’opprime dans ma vie intime
Ainsi pourrais-je enfin me libérer
voir de nouveau l’horizon éclairé
par une flamme émergeant de ses cendres
Dans ce va-et-vient de lumière et d’ombre
ta présence, ô mon adorable muse
me soutient face au temps qui fuit et use
Je me sens soulagé, je peux rêver
Dans le flux des mots il peut m’arriver
de voir le ciel orné de belles roses

Mahmoud Ben Jemâa
محمود بن جماعة
14/3/2014

Voir les commentaires

"Joie d’aimer" poème de Mahmoud Ben Jemâa, Tunisie

25 Février 2014, 16:09pm

Publié par image.poésie

Poème de Mahmoud Ben Jemâa:
Joie d’aimer

Tes gerbes de blé,
que le vent agite
souples, ondulées,
flottent et s’irritent
L’amour qui l’habite
le rend si jaloux
à devenir fou
des mains qui visitent
tes cheveux soyeux

Il serait heureux
de te voir danser
svelte et élancée
Serait-ce une muse
sortie à Carthage
dont le beau visage
inspire et attise
l’âme des poètes ?

Enjouée tu restes
devant l’étendue
d’une mer si calme
s’offrant à la vue
avec tout son charme
sous tant de lumière

Serait-ce l’ivresse
de cette rencontre
où tôt se libèrent
les mots d’allégresse
et sans façon montrent
notre joie d’aimer ?

Ton regard se tourne
juste un bref instant
vers cet horizon
que tracent et contournent
les hauteurs au loin

Reprend de plus belle
une joie folâtre
comme munie d’ailes
de suivre les marches
qui ne font qu’accroître
dans cette démarche
la peur de tomber
sur la voie des saints
Générosité
à tendre la main
à un vieux poète
qui vraiment s’entête
à braver tout seul
glissades et pentes
comme ses aïeuls

Quel plaisir d’avoir
une amie comme elle
qui sans le vouloir,
dans son cœur recèle
la passion d’aimer !

Mahmoud Ben Jemâa
محمود بن جماعة
15/2/2014

 

Lien: https://www.facebook.com/benjemaamediha

 

joie d'aimer

Voir les commentaires

"En hommage à notre grand poète Chebbi" poème de Mahmoud Ben Jemaa, Tunisie. Image de Gianpiero Actis, Italie

24 Février 2014, 05:08am

Publié par image.poésie

THE DOOR                                                   (copyright Gianpiero Actis, Italie)
Poème de Mahmoud Ben Jemâa (extraits)

En hommage à notre grand poète Chebbi (24 fév. 1909/ 9 oct.1934)
À l’occasion de l’anniversaire de sa mort :
 
Ta révolte contre la tyrannie
apparaît tôt dans ta poésie
Un élan vital vers la liberté
te remplit d’enthousiasme et de fierté
et inspire en toi l’homme et le poète
ouverts à l’art et à la modernité,
aspirant à s’élever jusqu’au faîte,
avec tes amis défiant la tempête

La nature participe à ton être,
peuplée de tes rêves et y fait naître
nostalgie, tristesse, espoir et bien-être
Elle offre à tes sens ses beaux paysages,
ses plaines et montagnes verdoyantes,
ses verts pâturages et ses rivages
Tu lui confies ta joie et ta révolte
en écoutant ses voix et ses complaintes

Tu n’es pas mort, tu vis plus que naguère
à travers nos luttes et nos espoirs,
nous évoquons la volonté de vivre
que tu nous chantes toujours par ces vers :
Lorsqu’un jour le peuple aspire à la vie,
soumis le Destin plie et obéit ;
les ténèbres se dissipent soumises ;
soumises, les chaînes rompent et se brisent (1)

Mahmoud Ben Jemâa 
محمود بن جماعة 

(1)Traduction des deux premiers vers du poème le plus connu de CHEBBI : « La volonté de vivre » (iradet al hayet), qu’il a écrit le 16 septembre 1933 à Tabarka.

Voir les commentaires

Dylan’s Words: a Waterfront Literary Trail by Peter Thabit Jones, Wales - G.B.

24 Janvier 2014, 06:16am

Publié par image.poésie

copy-header-image.jpg

 

 

 

 

 http://www.dylanthomas.com/events/dylans-words-waterfront-literary-trail/

 

 

 

 Follow a trail of quotations from the writings of Dylan Thomas selected by poet and Dylan-scholar Peter Thabit Jones.

Free, open 10am – 5pm daily.

Further information: www.museumwales.ac.uk | 02920 573600

 

 

 

Voir les commentaires

"Circus Maestro" - "Closing down the Circus" tableau et poésie par Carolyn Mary Kleefeld, États-Unis

15 Janvier 2014, 18:17pm

Publié par image.poésie

Circus-Maestro--2-.JPG

 

 

Lien: http://www.carolynmarykleefeld.com/

 

CLOSING DOWN THE CIRCUS

 

 

I close down tonight’s circus.

It is not a success.

The players are weary

and the animals have run  away.

The hero has become the antagonist;

the heroine, a clown.

Storms have torn the tent

and the roof leeks.

 

It is time for the circus to move on.

I have no idea where it will go.

I just know it’s over for now.

 

I turn my back

on the broken violin,

the fallen trapeze,

the humiliation.

 

And gazing up at an overcast sky,

I remember to disengage

from the phenonema.

 

 

2011

 

Carolyn Mary Kleefeld

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>