Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog d' IMAGE&POESIE

J'ERRE DANS LA SOLITUDE, tableau et poésie de SHI BO

3 Février 2009, 19:56pm

Publié par image.poésie

 

 

 

shi-bo.jpg
(copyright of the artist)

LINK: http://shibo-artiste.com/


J’ERRE DANS LA SOLITUDE

 

 

Par cet hiver sombre, les nuages sont lourds,

le froid envahit ma fenêtre tranquille

A la fin de la nuit, silence angoissé, bougie épuisée

Je pose mon pinceau, j’erre dans la petite cour

Le cri d’une oie sauvage annonce déjà l’aube.

 

SHI  BO, Paris

 

Voir les commentaires

Aeronwy Thomas: La porte. Tableau de Gianpiero Actis

8 Décembre 2008, 17:24pm

Publié par image.poésie

PORTA.jpg

 
 

LA PORTE

 

Je peux voir la porte

de l’autre côté de la chambre

ce n’est pas la porte

par laquelle je suis entrée

mais c’est la porte

par laquelle je dois m’en aller

elle est faite en chêne

et alors que je marche

vers la porte

je remarque qu’il y a

une poignée en laiton

à baisser

pour quitter

la chambre avec

deux portes

et beaucoup de fenêtres

avec vue

sur le jardin

et sur les collines  là-bas

des passants comme des fourmis

couvrent le paysage

je peux voir tout cela

comme je m’approche

très lentement

à la porte avec la plaque sortie

en lettres

en laiton poli

que je n’avais pas remarquée tout d’abord

là où je me baisse

prête à jeter un coup d’œil

par le trou de la serrure

 

à chaque fenêtre

des visages

paraissent

hostiles

et préviennent

de ne pas regarder

à travers la porte

comme ça je reste

hésitante

jusqu’à quand ils vont disparaître

et les passants

sont là-bas encore une fois

je les vois

à travers les fenêtres

et je veux les rejoindre

comme ça je baisse

la poignée

et la porte lourde

s’ouvre toute grande

 

je vais au- delà

dans l’espoir

que le jardin

et les collines

entrevues à travers

le verre

seront encore là

de l’autre côté

de la porte.

 

Traduit de l’anglais par Lidia Chiarelli

Voir les commentaires

Aeronwy Thomas: L'ombre. Tableau de Gianpiero Actis

2 Décembre 2008, 16:10pm

Publié par image.poésie

L’OMBRE

Un homme dodu

me suivait

vers la bibliothèque

le long des rues

de Boston

au-delà de Dunkin’ Donuts

et de Peets coffee and teas

jusqu’à la pharmacie

un arrêt pour le Vick’s Vaporub

et d’ici

au campus de Harvard

et à ses arbres feuillus.

 

Son ombre

me suivait

sur les marches

à travers les portes

des grandes salles publiques.

 

La foule était déjà là

salua l’ombre

pas moi

avec un fort applaudissement

dans les salles poudreuses

jusqu’à quand il s’évanouit

et il reprit sa forme

une ombre

et j’entrai

en chair et en os

 pour crier au vent

aux étoiles et à la pluie

pour être acclamée

par tout le monde

pour mes écrits

pour mes paroles

libre pour un moment

de la honte

de ne pas être encore une fois lui

libre

de l’ombre

qui marche sur mes traces

et me suit pas à pas

ma vie durant.

Traduit de l’anglais par Lidia Chiarelli

Voir les commentaires

The long legged bait (Hommage à Dylan Thomas, à l'occasion de la sortie de THE EDGE OF LOVE). Painting de Gianpiero Actis

2 Décembre 2008, 15:57pm

Publié par image.poésie

Ballata-dell-esca.JPG

Voir les commentaires

Aeronwy Thomas: La route vers chez moi. Tableau de Gianpiero Actis

2 Décembre 2008, 14:59pm

Publié par image.poésie

LA ROUTE VERS CHEZ MOI

 

 

Le chemin jusque chez moi est long

le sentier au bord de la falaise s’allonge

de chez nous à la ville côtière

et revient de nouveau.

 

Dans mes rêves, je me promène lentement

le héron est toujours majestueux là

debout sur une seule jambe

il surveille l’estuaire

 

et je m’arrête pour regarder

les cours d’eau

serpentant

le long des rivages balayés par le vent.

 

Dans mes souvenirs le pied agile

je m’attaque à la pente

c’est quelque chose

qui en vaut la peine

 

et je découvre la cabane

peinte en bleu roi

elle n’a pas changé
dans ma mémoire capricieuse.


Et me voici aujourd’hui ici

montant péniblement la colline

cherchant la silhouette familière

à travers les arbres.

 

La porte verte comme l’herbe

ce n’est pas comme c’était

avant

et par le hublot



 

 

je peux voir les branches

cogner contre les vitres

et mon père là attablé

qui travaille

 

qui écrit et murmure

qui observe les marées

qui au tournant de sa vie

met en poèmes

les hirondelles de mer, les mouettes, et les cormorans

qui survolent la baie

je regarde de nouveau à travers ses yeux

emplis de lumière

 

les pages tournent

avant la dernière pente                              
grimpant jusque chez moi             
le long du sentier

 

en descendant les marches

jusqu’à l’Abri à bateaux                                                 
qui n’a pas bougé

en mon absence.

 

C’est un long chemin.

 

Traduit de l’anglais par Beverly Matherne

 

 

Voir les commentaires

Aeronwy Thomas: poetry reading

2 Décembre 2008, 14:57pm

Publié par image.poésie

Voir les commentaires

IMAGE&POESIE: Le Manifeste. Tableau de Gianpiero Actis.

30 Novembre 2008, 15:54pm

Publié par image.poésie

ALFA TEATRO – TORINO –

le 9 novembre 2007

IMAGE&POESIE

MOUVEMENT ARTISTIQUE  LITTERAIRE

LE MANIFESTE

1.     La CULTURE – par la POESIE et l’ART - doit être la nourriture spirituelle des nouvelles générations

2.     La POESIE et les BEAUX ARTS portent à des moments de CREATIVITE CROISEE

3.     Toute forme d’expression peut en inspirer d’autres: notre but est leur INTEGRATION

4.     De l’intégration de la POESIE et des BEAUX ARTS, sollicitées réciproquement, peut voir le jour une NOUVELLE FORME D’ART, riche et complète

5.     Le mouvement est ouvert à des artistes et écrivains provenant d’horizons et cultures même profondément différents

6.     L’INTERACTION de ces écrivains et artistes peut porter à une meilleure connaissance, compréhension, donc au respect de l’AUTRE

7.     Nous sommes en faveur d’une COLLABORATION, qui pourra se faire soit par les MEDIA TRADITIONNELS, soit par internet

8.     On privilègiera en tous cas les NOUVELLES TECHNOLOGIES dans l’échange d’idées créatives pour innover

9.     Nous voulons combattre l’apathie, la banalité et la superficialité pour affirmer l’activité, l’invention, l’originalité, la recherche

10.  Le mouvement IMAGE & POESIE est ouvert à d’ultérieurs développements et liaisons avec d’autres disciplines et avec d’autres formes d’art et d’expression

 

Membres fondateurs:

AERONWY THOMAS, poet and writer

GIANPIERO ACTIS, peintre

SILVANA GATTI, peintre

SANDRINA PIRAS, poète

LIDIA CHIARELLI, coordonnatrice

Critique d’art: ENZO PAPA

Photographe: PIETRO CUNAZZA

Membres honoraires:

JO FURBER (Swansea, Wales GB) – LILITA CONRIERI (Torino –

Agliè)

SIEGE DE TORINO:  SALOTTO LETTERARIO, via Sansovino 243/55

www.salottoletterario.itlidia.chiarelli@salottoletterario.it

Voir les commentaires

IMAGE&POESIE: le manifeste. Tableau de Gianpiero Actis.

30 Novembre 2008, 15:51pm

Publié par image.poésie

Voir les commentaires

Cristina Codazza: Avant l'envol.

30 Novembre 2008, 07:07am

Publié par image.poésie

 

 

 

AVANT L’ENVOL 

 

Mes idées

légères du coeur

sont de fugitives libellules

vaniteuses parfois,

 

scrupuleuses comme des mains

adroites sur le métier

enlaçant les fils

 

d’ailes blanches de lin

volantes, fugaces

parfois protectrices

de mère poule, de mère,

de terre ferme

 

mais vite friable,

parfumée d’herbe

souvenir de pluie

au gracieux tintement

 

comme d’une pendule

dans le midi silencieux

 

comme d’un cantique

d’un minuscule ruisseau

que les mains accueillent

et que ma bouche espère

pour étancher sa soif

 

et pour les idées douloureuses

qui sont parfois

agrippées à la vie,

 

pour qu’elles changent de forme

avant l’envol.

 

 

 

(Traduit de l’italien par Geneviève Gauthier)

 Book Editore – 1996

Voir les commentaires

Aeronwy Thomas: Le réverbère. Tableau de Gianpiero Actis

16 Novembre 2008, 16:18pm

Publié par lidia

 

lamp3.gif

 

LE REVERBERE

 

Nous regardons le passé

quand la lumière brillait plus claire

quand les jours étaient pleins de soleil

et après l’obscurité

nous nous attardions la main dans la main

sous ses rayons jaunes

ton habit d’été mettait en relief

ton visage illuminé

de tons mystérieux

lors que nous nous embrassions

fort

sous le réverbère.

 

Maintenant nous luttons pour nous rappeler

sa chaude lueur

sa forme élégante

tandis que ses lumières tranchantes

                                                                      - là où 

                                                     nous nous promenons le soir

dans ces nuits d’hiver –

sont si lumineuses

mais elles ne parviennent pas à adoucir

tes rides héroïquement conquises

ton regard inquiet.

Oh le réverbère

quand notre vie venait de commencer

et je t’embrassais, mon amour,

sous ses rayons fins.

 

Traduit de l’anglais par Lidia Chiarelli

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>