Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog d' IMAGE&POESIE

"Joie d’aimer" poème de Mahmoud Ben Jemâa, Tunisie

25 Février 2014, 16:09pm

Publié par image.poésie

Poème de Mahmoud Ben Jemâa:
Joie d’aimer

Tes gerbes de blé,
que le vent agite
souples, ondulées,
flottent et s’irritent
L’amour qui l’habite
le rend si jaloux
à devenir fou
des mains qui visitent
tes cheveux soyeux

Il serait heureux
de te voir danser
svelte et élancée
Serait-ce une muse
sortie à Carthage
dont le beau visage
inspire et attise
l’âme des poètes ?

Enjouée tu restes
devant l’étendue
d’une mer si calme
s’offrant à la vue
avec tout son charme
sous tant de lumière

Serait-ce l’ivresse
de cette rencontre
où tôt se libèrent
les mots d’allégresse
et sans façon montrent
notre joie d’aimer ?

Ton regard se tourne
juste un bref instant
vers cet horizon
que tracent et contournent
les hauteurs au loin

Reprend de plus belle
une joie folâtre
comme munie d’ailes
de suivre les marches
qui ne font qu’accroître
dans cette démarche
la peur de tomber
sur la voie des saints
Générosité
à tendre la main
à un vieux poète
qui vraiment s’entête
à braver tout seul
glissades et pentes
comme ses aïeuls

Quel plaisir d’avoir
une amie comme elle
qui sans le vouloir,
dans son cœur recèle
la passion d’aimer !

Mahmoud Ben Jemâa
محمود بن جماعة
15/2/2014

 

Lien: https://www.facebook.com/benjemaamediha

 

joie d'aimer

Voir les commentaires

"En hommage à notre grand poète Chebbi" poème de Mahmoud Ben Jemaa, Tunisie. Image de Gianpiero Actis, Italie

24 Février 2014, 05:08am

Publié par image.poésie

THE DOOR                                                   (copyright Gianpiero Actis, Italie)
Poème de Mahmoud Ben Jemâa (extraits)

En hommage à notre grand poète Chebbi (24 fév. 1909/ 9 oct.1934)
À l’occasion de l’anniversaire de sa mort :
 
Ta révolte contre la tyrannie
apparaît tôt dans ta poésie
Un élan vital vers la liberté
te remplit d’enthousiasme et de fierté
et inspire en toi l’homme et le poète
ouverts à l’art et à la modernité,
aspirant à s’élever jusqu’au faîte,
avec tes amis défiant la tempête

La nature participe à ton être,
peuplée de tes rêves et y fait naître
nostalgie, tristesse, espoir et bien-être
Elle offre à tes sens ses beaux paysages,
ses plaines et montagnes verdoyantes,
ses verts pâturages et ses rivages
Tu lui confies ta joie et ta révolte
en écoutant ses voix et ses complaintes

Tu n’es pas mort, tu vis plus que naguère
à travers nos luttes et nos espoirs,
nous évoquons la volonté de vivre
que tu nous chantes toujours par ces vers :
Lorsqu’un jour le peuple aspire à la vie,
soumis le Destin plie et obéit ;
les ténèbres se dissipent soumises ;
soumises, les chaînes rompent et se brisent (1)

Mahmoud Ben Jemâa 
محمود بن جماعة 

(1)Traduction des deux premiers vers du poème le plus connu de CHEBBI : « La volonté de vivre » (iradet al hayet), qu’il a écrit le 16 septembre 1933 à Tabarka.

Voir les commentaires