Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d' IMAGE&POESIE

De l'autopsie de l'effondrement d'un monde, poème de Nova Kerkeb , Algérie

19 Mai 2015, 13:49pm

Publié par image.poésie

De l'autopsie de l'effondrement d'un monde

De l'autopsie de l'effondrement d'un monde

Où je ne me retrouve pas

Où la bêtise et la légèreté sont vues comme des standards de modernité

Où la morale n'a plus sa place

Où la trahison la haine sévissent

Où les coups de sabres dans le dos sont légions

De l'autopsie de l'effondrement d'un monde

Auquel je n'ai jamais appartenu

Auquel je n'appartiendrai jamais

Auquel je ne corresponds pas

Malgré tous mes efforts

Malgré toutes mes illusions

Malgré tous mes espoirs gâchés

De l'autopsie de l'effondrement d'un monde

Où les orphelins les veuves les parias sont honnis

Où les pauvres les malades les faibles sont détruis

Où les Héros n'existent plus les martyrs oubliés

De l'autopsie de l'effondrement d'un monde

Qui s'éteint et avec lui tous les espoirs de Paix

Qui s'éteint et avec lui tous les espoirs de Guérison

Qui s'éteint et avec lui tous les espoirs de rédemption

Il n'y a que haine guerre traitrise

Les valeurs morales ont été sacrifiées sur l'autel de la vie

L'apparence prime sur le fond et la vérité

L'intérêt sur l'amour et l'amitié

Ainsi va l'effondrement du monde

Nova Kerkeb

4 septembre 2014

Nova Kerkeb a débuté l'écriture à l'âge de 7 ans; âge durant lequel elle écrit ses premières poésies.

Elle a participé à des publications de documentaires à caractère économique. Elle est également co-auteure d'une mini-série humoristique dans laquelle elle joue également le rôle de Rosanna.

Commenter cet article

Touahri mouloud 21/08/2016 19:39

Un peu trop nationaliste sur les bord. notre glorieuse révolution a été détournée par des vautour qui d'empêtrent du sang des héros qui s'il voyaient l'Algérie n'auraient regretté leur sacrifice suprême consenti .Vos écrits sont une aubaine pour la vile engeance qui nous gouverne pour les récupérer. Vous faites une fixation . votre poème est un cri "inentendu" et j'ajouterai inaudible pour les jeunes génarations à laquelle ont a brouillé les repères.Le temps des révolutions est je crois révolu.